Vous êtes ici : Accueil > Les conseils rigazo > Pourquoi se travestir ?
 

Pourquoi se travestir ?


Je suis un homme, je me travestis


Pourquoi se travestir ?

Le travestissent n’est pas un sujet facile à aborder dans notre société comme au sein du couple voire de la famille. Le poids des codes sociaux est encore très lourd et ne permet pas de libérer la parole de ceux qui vivent souvent seul leur différence. Se découvrir une pulsion pour le changement identitaire, être travesti reste une question sans réponse aux yeux de beaucoup.

Quel est donc ce besoin pour un homme de se transformer en femme ?

Le travesti est une personne qui dépasse le clivage masculin/féminin, en allant vers une voie médiane, trouble et dérangeante, certes, mais intimement personnelle, qu’il convient de respecter. La pulsion de se travestir se manifeste généralement de bonne heure et persiste toute la vie. L'origine du travestissent est encore imprécise. La plupart des travestis déclarent avoir ressenti dès leur plus jeune âge un désir inexplicable autant qu'irrépressible d'essayer un vêtement féminin, que ce soit celle de sa sœur ou celle de sa mère. Cet acte, et le contact du tissus sur la peau éveille une sensation d'exaltation intense dont la nature est incontestablement sexuelle et le port du vêtement jugé excitant suscite dans la plupart des cas des manœuvres d'autosatisfaction.

Par la suite, cette expérience agréable sera répétée toutes les fois où l'occasion se présentera, et d'autres pièces du vêtement seront "empruntées". Après un temps plus ou moins long, le jeune travesti en arrivera à se vêtir complètement en femme. Il empruntera également des fards de manière à paraître aussi efféminé que possible et toutes ces expériences lui sembleront excessivement agréables. Tôt ou tard il finira par se constituer une garde-robe complète, en commençant généralement par se procurer de la lingerie, des bas ou collants, puis peu à peu des chaussures, des robes, des fards, des perruques, des faux-seins pour arrondir une poitrine plate.

Les travestis n'ont en commun que leur goût du travestissement et, exception faite d'un très petit nombre de cas, il est impossible de les reconnaître. Dans la vie quotidienne, rien ne distingue les travestis des autres hommes et la plupart du temps leurs amis intimes et leurs parents eux-mêmes ne devineront jamais leur penchant pour le vêtement féminin.

Comment vivent les travestis ?

Une minorité de ceux que leur physique favorise, réussissent à vivre vraiment comme des femmes, sans que nul ne soupçonne rien. Mais il s'agit d'un très petit nombre. D'autres, un peu plus nombreux, sont doués pour le théâtre et mettent au point des numéros d'imitateur qui leur permettent de se produire en public dans leur costume préféré.

Cependant, 99% des travestis se conduisent ouvertement comme des hommes ordinaires et dissimulent soigneusement l'aspect féminin de leur vie. Lorsqu'ils vivent seuls, ou lorsque leur entourage est complice, ils s'empressent de changer de vêtements dès qu'ils se retrouvent chez eux, la journée de travail achevée. Mais leur désir le plus cher est de se mouvoir en public dans leur costume d'élection: très souvent ils se bornent à faire une courte promenade nocturne, les ténèbres leur assurant l'anonymat. S'ils sont mariés à une partenaire tolérante, ils peuvent évidemment se travestir chez eux, s'il n'y a pas d'enfants à la maison.

Pourtant, de manière générale, les travestis évitent de mettre leur épouse dans la confidence, par crainte de réactions très souvent négatives. Mais le fait de devoir cacher à la femme qu'ils aiment une part essentielle d'eux-mêmes, représente pour eux un continuel tourment. Un grand nombre de travestis, mariés ou célibataires, se contentent de porter des faux seins en silicone, de la lingerie féminine et des bas sous leurs vêtements masculins. Ainsi tel collègue que vous voyez chaque jour au bureau ou à l'usine porte peut-être des collants, un corset et de la lingerie fine.






       



© Copyright Rigazo.com
Tous droits reservés
Conception site e-commerce : La République du Clic