FermerDemande d'alerte sur retour en stock
Votre demande d'alerte sur le retour en stock de ce produit à été prise en compte.
Nous vous informerons par mail dès que ce produit sera de nouveau disponible.
FermerStock supplémentaire indisponible
Nous n'avons pas de stock supplémentaire pour ce produit.
Toutefois, en saisissant votre adresse email ci-dessous, vous pouvez être averti lors du réapprovisionnement de ce produit.
FermerPartager avec un ami
Un email contenant un lien vers la fiche de ce produit a été envoyé à votre ami

_(

 

Témoigner sur le produit Bas Sandrine

Tous les champs marqués d'un * sont obligatoires

Votre nom ou pseudo * :  
Note :  
Commentaire * :  
Captcha * :  
Vous êtes ici : Accueil > Vetements / Lingerie > Lingerie sexy > Bas Sandrine

Oups !! Fermer

Merci de choisir la taille
pour le produit Bas Sandrine

 

1 Boite

zoom
Lingerie sexy - Bas Sandrine
Produits Fiore

Flatteurs et attrayants


Bas Sandrine

Note des clients : (Pas encore d'avis)
Notre avis :

Convaincue…en 5 points :

  • Bas auto fixant noir
  • Dentelle noire et blanche sur le haut
  • Renforcement invisible et élégant sur les orteils
  • Fait à partir d’élasthanne pour la durabilité
  • Deux bandes de silicone pour plus de confort

 

L’avis de Valentine, notre experte en travestissement :

Ces bas Sandrine noirs sont ordinaires et originaux à la fois, grâce à la dentelle bicolore noire et blanche qui apporte une touche de glamour et d’originalité lors de votre travestissement. Son confort et sa durabilité, vous permettront d’apprécier votre féminisation au mieux possible avec tous les avantages d’être une femme magnifique. Chez un travesti, avoir de belles et longues jambes est un avantage érotique non négligeable et ces bas vous permettront justement de les mettre en valeur et donc de vous mettre en valeur.

 



COMPOSITION

Composition : 86% Polyamide, 14% Élasthanne

AVIS DES UTILISATEURS

Partagez votre expérience !







       



© Copyright Rigazo.com
Tous droits reservés
Conception site e-commerce : La République du Clic